Témoignages

Ce qu'ils pensent de leur prépa à Wallon

Par Pierre-Yves MORIN, publié le dimanche 24 novembre 2013 11:42 - Mis à jour le mercredi 10 octobre 2018 17:36


 

 

 

Voici quelques extraits du Livre d'Or du Lycée Wallon...

Retour vers : Témoignages

__________________________________________________________________________________________________________________

 

"Les années prépas riment désormais pour moi avec solidarité, entraide et cohésion"

Monsieur le Proviseur adjoint,

Après trois ans passés en CPGE au Lycée Wallon, l’heure est venue pour moi de quitter Valenciennes pour intégrer une école d’ingénieur. Toutefois, malgré le travail et l’implication qu’ont représentés ces trois années de prépa, ce n’est pas sans peine que je quitte votre établissement.

En effet, le souvenir des heures de khôlles, des DS, des longues soirées de travail personnel, pèse bien peu devant celui de l’ambiance qui régnait dans nos classes. Ainsi, alors même qu’elles visent à préparer les concours, les « années prépas » riment désormais pour moi avec solidarité, entraide et cohésion. « Solidarité » lorsqu’un élève démotivé et prêt à abandonner est soutenu par sa classe et ses professeurs pour tenir jusqu’au bout. « Entraide » encouragée par les enseignants et qui se traduit notamment par un soutien des 5/2 toujours là pour rassurer les 3/2 déboussolés par les exigences de l’année de spé. Enfin une cohésion de promo permise par les événements organisés par l’établissement, tels que le voyage à Paris en fin de sup et le traditionnel cross des prépas.

Mais l’esprit Wallon, c’est aussi une proximité professeur-étudiant qui m’a beaucoup marqué. En effet, j’ai été touché par la disponibilité de mes professeurs toujours prêts à faire des « heures sup » pour aider leurs élèves à comprendre un cours ou leur redonner confiance et envie. Cette disponibilité se traduit également par l’engagement de ceux-ci dans l’organisation et la participation aux événements sportifs et festifs proposés par l’établissement. Ainsi, voir son proviseur venir assister à la finale de la « wallon cup » ou ses professeurs courir le cross sont des preuves marquantes du soutien qu’apporte le lycée à ses étudiants, tant dans leur projet scolaire qu’extra-scolaire, soutien qui m’a permis de rester motivé pendant ces trois années intenses.

C’est pourquoi je tenais à vous remercier, vous et toute l’équipe enseignante, pour l’attention que vous portez à vos élèves tant d’un point de vue intellectuel que d’un point de vue humain ainsi que pour l’accompagnement que vous leur proposez.

Un grand merci pour ces trois années passées dans votre établissement.

Je vous souhaite une bonne rentrée et beaucoup de réussite pour votre nouvelle promotion. Respectueusement, C***.

________________________________________

 

"Il était HEUREUX"

Mon fils Clément vient d’achever sa scolarité au lycée Henri Wallon, et de décrocher son admission à l’Ecole Polytechnique, qu’il intègrera en septembre prochain.

Je suis, comme vous pouvez vous en douter, à la fois très heureuse pour lui et très fière aussi. Je suis moi-même enseignante, et on a souvent coutume d’entendre que lorsqu’un élève réussit, c’est grâce à lui, et lorsqu’il échoue, c’est à cause des professeurs.

Il est certain que le travail accompli par Clément en CPGE a porté ses fruits, mais pour ma part, je suis parfaitement consciente du rôle que vous, Directeurs et Professeurs, avez joué dans cette réussite : non seulement par la très grande qualité de votre enseignement, mais aussi par les qualités humaines que vous savez développer dans votre établissement.

Lorsque Clément est arrivé à Henri Wallon en septembre 2005, il n’avait pas encore 17 ans et mon inquiétude de mère était immense. Mais très rapidement, j’ai vu mon fils évoluer, s’affirmer de semaine en semaine, équilibré, responsable, il était HEUREUX. Tout simplement.

Alors je voudrais vous dire : MERCI.

Mme G***.

NB : Clément a intégré l'Ecole Polytechnique en septembre 2007

________________________________________

 

"Vous avez été de vrais partenaires dans l'éducation de notre fils"

Mon mari et moi tenions à vous remercier pour le travail et la présence que chacun de vous a assurés auprès de notre fils Charles. Recevez notre reconnaissance car nous mesurons bien la difficulté de transmettre l'exigence et la rigueur dans le souci de faire croître, vous avez accueilli Charles en spé dans votre établissement, vous lui avez donné confiance et aujourd'hui il est dans une école qu'il a choisie et où il est heureux. L'objectif est atteint grâce à vous.

Merci, vous avez été pour nous parents, de vrais partenaires dans l'éducation de notre fils: c'est très précieux et nous vous encourageons dans la mission qui est la votre

 Respectueusement et bien cordialement à tous et à chacun.

V et JL D***

NB : Charles a intégré l'Ecole Centrale de Lille en septembre 2013

________________________________________

 

"A Wallon il n'y a pas d'esprit concours"

Je suis actuellement en école d'ingénieur à l'ENSIC à Nancy, spécialisée en génie chimique. Pour en arriver là, j'ai fait deux années de classes préparatoires aux grandes écoles au lycée Henri Wallon.

               Au début de ma terminale (effectuée également au lycée Wallon), je ne voulais absolument pas faire une classe prépa. Mais au moment de faire les vœux pour Admission post-bac, je ne savais pas trop vers quoi m'orienter, et la prépa  de Wallon me permettait de continuer à travailler les matières scientifiques que j'aimais, en étant bien encadrée par des professeurs et en restant près de chez moi.

               Ce fût deux années éprouvantes évidemment, et pourtant je n'hésite pas à dire que ce sont (pour l'instant) les deux meilleures années de ma vie. A Wallon il n'y a pas d'esprit "concours", tout le monde est dans le même panier, il y a beaucoup d'entraide, et surtout une très bonne ambiance ! Les repas de classe, les gâteaux le lundi matin, les tournois de foot (même pour les filles !), la période de Noël et ses décorations, le cross, la soirée du cross…

               La première année fût difficile il est vrai, mais dès le début de la deuxième année j'ai pu voir le résultat de mon travail, et ça a été fort encourageant. Je n'étais vraiment pas dans les meilleurs au départ, plutôt vers le milieu de classe mais je me sentais écrasée par le groupe de tête. J'ai donc fait une PC traditionnelle (contrairement à la PC*) et je me suis alors épanouie dans cette classe où je me retrouvais dans les premiers, ce qui m'a donné la volonté d'aller toujours plus loin. Et dans les moments difficiles je pouvais toujours compter sur mes professeurs qui me redonnaient confiance en moi (notamment en chimie et en maths). Finalement je me retrouve dans une des meilleures écoles de chimie sur les concours CCP, je n'aurais jamais cru être aussi bien classée et c'est quelque chose dont je suis très fière à ce jour.

               Durant ces deux années j'ai eu la chance de suivre des cours d'italien en LV2. Je pratiquais cette langue depuis la 5ème et le proviseur des classes préparatoires en collaboration avec le professeur d'italien du lycée m'ont permis de suivre des cours (2h par semaine). Mine de rien, ces cours m'ont été très utiles aux concours où chaque point est crucial pour le classement final des concours. Tellement crucial que j'ai choisi de passer l'italien en LV1 aux concours, pour que cela puisse me rapporter encore plus de points (la LV1 étant plus coefficientée que la LV2), parce que j'étais bien plus à l'aise en italien qu'en anglais !

               Aujourd'hui je suis très contente de mon parcours en classe prépa, et je ne regrette en rien mes choix. Ces deux années m'ont permis d'acquérir les connaissances scientifiques nécessaires pour être un bon ingénieur, mais également d'avoir un bel état d'esprit, une grande capacité de travail et d'adaptation et de beaux espoirs d'avenir dans un domaine qui me plaît.

Justine B***

________________________________________

 

"On n’est pas tout seul !"

Ces deux années m’ont appris énormément de choses; en particulier à planifier mon travail dans l'optique des concours, à travailler plus efficacement, et surtout m'a permis d’acquérir un esprit critique très important dans tous métiers.  

En sortant de la terminale S du Lycée Wallon, je voyais mon avenir dans l'enseignement des mathématiques, j'ai donc choisi la prépa du même lycée. Ainsi je ne quittais pas ma ville natale en commençant mes études. 
Cela me parait bien loin désormais, l'enseignement dispensé en prépa Wallon m'a permis de me "trouver" et de réellement savoir ce que je voulais faire dans le futur. J'ai donc pris goût à l'idée de devenir ingénieur dans le milieu du BTP, une idée qui s'est concrétisée au fil de ces deux ans et qui m'a permis d'intégrer l'ESTP Paris en 3/2. 
Quel que soit le lycée, le travail à fournir est énorme, mais le fait que les professeurs soient disponibles pour nous aider, de travailler en équipe, d'apprendre ensemble et de se soutenir permet de tenir le coup. Et c'est ce que je retiens d'ailleurs: la grande force de la prépa ... c'est qu'on n’est pas tout seul.

Quentin G***

NB : Quentin a intégré l'ESTP Paris en septembre 2013

________________________________________

 

"Cette ambiance agréable et solidaire mais propice au travail"

J'ai le plaisir de vous annoncer que j'ai accepté mon premier vœu pour l'année prochaine: l'ENSIMAG (à Grenoble). J'étais classé 150e sur le concours ccp et 107e à Télécom SudParis.

Je vous remercie pour les cours de l'année écoulée ainsi que pour votre soutien, votre disponibilité et votre humanité. Je pense que c'est en particulier grâce à cela que Wallon conserve cette ambiance agréable et solidaire mais évidemment propice au travail. Merci également pour les méthodes de travail qui, je pense, resteront ancrées pour encore longtemps!

Bonne continuation & à bientôt,
François.

______________________________

 

"J’ai simplement appris à me connaître et à grandir"

Ce petit mail pour vous informer que j’intègrerai l’ENTPE fonctionnaire au mois de septembre. J’en suis très heureuse et ne peux que vous remercier pour cette année inoubliable.

La prépa s’achève pour moi par ce succès qui n’est que l’accomplissement d’une multitude d’enseignements que j’ai acquis grâce à votre pédagogie. Je pense en effet avoir appris bien plus qu’un théorème de convergence dominée, qu’un diagramme d’Ellingham ou qu’une équation de Navier-Stokes, j’ai simplement appris à me connaître et à grandir.

Je vous encourage donc à continuer ce que vous avez fait pour moi avec tous vos futurs élèves : donnez-leur confiance et montrez-leur qu’ils sont capables d’accomplir de belles choses.

Avec tout mon respect, M***.

________________________________________

 

"Cette atmosphère appréciable et la grande qualité des enseignements dispensés m'ont permis d'intégrer l'Ecole Polytechnique"

Mon arrivée au sein des classes préparatoires du lycée Henri Wallon m'a permis de découvrir une atmosphère de travail permettant à chacun d'être encouragé et guidé selon ses ambitions et ses projets personnels. Le désintérêt des résultats y favorise les relations entre élèves en créant une ambiance d'entraide profitable pour tous et opposée aux préjugés sur l'existence d'une compétition entre les étudiants des classes préparatoires.

Au delà de ces conditions de travail, j'ai pu découvrir l'existence d'une proximité entre élèves et professeurs qui, en rassemblant chaque classe autour d'une identité commune, contribue a alléger une période scolaire intense et difficile pour beaucoup.

Cette atmosphère appréciable et la grande qualité des enseignements dispensés m'ont permis d'intégrer l'Ecole Polytechnique après deux ans de travail au sein d'une prépa où la fraternité et le souci du progrès favorisent l'entraide et la modestie, qualités précieuses chez les étudiants des grandes écoles.

________________________________________

 

Retour vers : Témoignages